EMPREINTE DE SOI

 

Mise au point à usage multiple

 

 

QUAND le progrès excède, la décroissance APPARAÎT ;

 

Quand l’illusion DOMINE, la réalité s’insurge ;

 

Quand LA CROYANCE emmure, LA MISE AU POINT éclaire.

 

 

Concernant la kinésiologie pratiquée, certaines idées reçues l’ancrent dans des techniques énergétiques et psycho corporelles sans considérer l’importance de la libération émotionnelle. Intrinsèquement énergies en mouvement (e-motion), les émotions traversent pourtant notre corps et induisent nos comportements dont ceux figés, inadéquats, destructeurs… et impactent notre verbalisation.

 

Il serait vain d’envisager la consommation d’une séance de kinésiologie à usage unique (façon Kleenex), pendulaire, avec la volonté de satisfaire la suppression d’une douleur profonde, ancienne et récurrente ; une problématique répétitive tue ; un surpoids ; l’optimisation immédiate d’un apprentissage ; la dorure d’un égo colonisateur ; ou autres, sans reconnaître que le vécu émotionnel tisse une trame d’expressions inconscientes, non exprimées donc contenues et encombrantes. Plusieurs facteurs interagissent et un seul éclairage de la dynamique complexe, de tout un chacun, est insuffisant dans cet usage unique de court terme. Cependant, une révélation à soi-même peut survenir et ne semble concerner que très peu de personnes prêtes à s’auto-accompagner en conscience !

 

En revanche, une séance ponctuelle est efficace pour toute personne ayant déjà parcouru son univers fonctionnel, rencontré des miroirs, nourri des acceptations et dépassé des entraves en choisissant consciemment de meilleurs choix pour son évolution. Dans ce cas, les bénéfices de ce type de séance sont profitables à long terme (après un suivi thérapeutique individuel de plusieurs séances ; pendant ou après une formation Corps-Mémoire ou autre école de kinésiologie ; dans le cadre d’une supervision) et prédisposent la personne à une validation, une faille ou une ressource qui lui permet de réajuster son confort, son comportement, sa/ses relations ainsi que ses objectifs.

 

A minima, une séance à usage unique présente l’avantage de servir de terrain d’expérimentation pour qui chercher à découvrir l’emploi du test musculaire de précision et différentes méthodes thérapeutiques qui s’y rattachent. 

 

Quoiqu’il en soit, aucune séance, unique, ponctuelle, ou renouvelée, ne peut répondre aux attentes d’un personne en demande de résultats car ceux-ci arrivent en fonction de son engagement vis-à-vis d’elle-même et vis-à-vis du praticien sollicité. Ce qui fonde le travail à deux et son évolution est la relation dans laquelle l’un et l’autre sont prêts à s’engager ; et comment les échanges s’installent. Certes, une seule séance peut débloquer un fonctionnement par le biais d’exercices correctifs mais la hauteur de champ pour juger d’une efficacité profonde et pérenne s’établit après avoir fait connaissance (1er rendez-vous) ET incarné différentes postures accompagnées (rendez-vous suivants) pour en ressentir la concrétisation dans son quotidien et s’en approprier la richesse. Le mouvement créant la forme, l’acquisition d’une structure stable (qu’elle soit osseuse ou mentale) s’harmonise en explorant les possibilités de toutes les dimensions spatio-temporelles dans lesquelles nous évoluons.  

 

Pendant ce temps, le Kleenex du court terme se détruit dès la première larme, dès la première souillure et l’urgence dicte d’en trouver un autre, vierge de toutes traces de soi. Reprendre un nettoyant, reprendre rendez-vous, se vider, s’en aller. 

 

Pendant ce temps, la séance au long cours laisse des traces adéquates et choisies : une empreinte de soi dans les faits et gestes, dans la société, l’environnement, le monde ; une singularité qui manifeste sa différence, un équilibriste en chemin. Devenue révélation positive d’attitudes niées ou déviées, l’empreinte de soi salue le jour, tous les jours.

 

04 mars 2020

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Catherine Breant