LA  KINESIOLOGIE

 

Grand angle

 

     A l’origine issue de la chiropractie, la kinésiologie s’est enrichie de la lecture des pouls d’énergie, de la morphopsychologie et pour certains, des interrelations des chaînes articulaires musculaires. Pour d’autres, l’accès à la pensée intégrale et aux intelligences multiples ou à des programmations cellulaires, complète leur pratique. Le point commun à ces différentes méthodes est l’emploi du test musculaire de précision. Ce test se définit par une réponse forte ou faible du tonus musculaire à un moment donné. Traceur d’informations mémorisées dans le corps, il permet au praticien de « faire remonter à la conscience » du sujet des données émotionnelles ou mentales dont le corps garde l’empreinte et abrite un comportement présent inadéquat. L’objectif dans ce travail en binôme est de reconnaître un déséquilibre ou une problématique et, au fur et à mesure, de l’accepter puis de le/la dépasser. Au terme d’une séance ou d’un parcours, un nouveau choix conscient et juste est validé par une manifestation concrète.

 

     L’échange entre testeur et testé repose sur la dynamique de chacun. Il n’existe pas une kinésiologie mais différentes appropriations d’un outil de communication - le test musculaire - et différentes voies d’accompagnement. 

      

     Démarche personnelle qui peut être multiple, le recours à un praticien en kinésiologie ouvre sur un champ complexe et subtil d’exploration de soi et des autres. Chaque être vivant est unique, complémentaire des autres et surtout réflecteur de chacun d’eux et inversement, dans l’univers où ils évoluent ensemble. 

 

Focus

 

L'Univers n'est ni maléfique absolument ("le péril me tombe sur la tête"...) ni bienveillant absolument ("le monde est amour"...).

 

L'Univers est mobile et puissant (il est de nature électrique et magnétique), il est extrême (ses températures et ses partitions nous l'exposent dans le peu que l'on sait de Lui)il ne s'embarrasse jamais du superflu (un équilibrage entre voie centrifuge et voie centripète s'en charge) et se remodèle dans la destruction comme dans la création.  

 

A mesure que l'être humain chemine, il peut choisir d'être acteur de ce vaste Univers, du monde, d'une société. Il est capable d'avancer et de se prendre en charge, même un peu ; et en augmentant si le vent l'y mène.

 

Le test musculaire de précision équivaut à une stimulation électrique douce du cerveau. C'est un outil au service du fonctionnement cérébral pour mieux l'appréhender, s'en servir correctement, au gré de l'énergie électrique universelle qui nous traverse* et que l'on matérialise dans nos organes sous forme d'émotions.

 

Dans les années 1960, le chiropracteur américain Goodheart, fut précurseur dans l'observation de ce qui relie l'énergétique et l'émotionnel à l'organique et aux muscles ; à l'image d'un maillage ténu et invisible reliant le comportement aux chaînes musculaires et à l'état des différents systèmes (respiratoire, vasculaire, digestif...).

 

Depuis les années 2000, Hugues Duffau, neurochirurgien français  et d'autres de tous pays nous confirment différemment les observations de Goodheart en pratiquant la chirurgie éveillée et en invalidant la croyance selon laquelle le cerveau est fonctionnel selon des parties ou zones très précises. Certes, des zones spécifiques ont pour rôle de s'occuper de telle ou telle tâche mais seulement si des connexions ou des déconnexions (faisceaux de lumière blanche) se créent en profondeur, en fonction d'intuition, de besoins à assouvir et de nouveautés à intégrer. En fait, le cerveau a lui aussi horreur du superflu et il ne s'optimise que grâce aux connexions lumineuses.

 

Le cerveau est ainsi puissant grâce à ces relations complexes en sous-réseaux et réseaux qu'il abrite entre les différentes parties ; et pas forcément de manière cohérente telle que le croit le mental. 

 

Universelle, contextuelle (Covid-19) ou vivace telle qu'humaine (l'humain est émetteur/récepteur), l'électricité permet de se matérialiser (le magnétisme permet l'inverse), donc de s'incarner de manière aboutie sur cette planète.

 

Longtemps, la kinésiologie a eu mauvaise presse parce qu'incomprise et nouvelle. Quelques ostéopathes ou autres praticiens du corps, courageux et convaincus, l'ont hissé vers l'utile.

 

Toute personne engagée sur cette voie peut y trouver son compte en expérimentant l'efficacité des exercices et postures qui permettent à tous âges les connexions nécessaires à l'amélioration des apprentissages, quels qu'ils soient.

 

* Théorie assez récente de l'Univers connecté selon Nassim Haramein et Théorie plus ancienne de Walter Russell.