Elan vital Á promouvoir

Kinésiologue-homéopathe, ma double formation en homéopathie à l’Institut Homéopathique Scientifique et à diverses techniques de kinésiologie à l’École ACM Concept, m’a ouvert un champ d’application où prise de conscience des comportements et mise en valeur des ressources personnelles permettent la libération d’archaïsmes et la promotion de l'élan vital. 

 

Je suis par ailleurs certifiée en pratique de Phytembryothérapie La-Royale. Cela complète mon expérience dans le soutien structurel et l’équilibrage des fonctions de l’être humain.

 

Catherine Bréant

34 rue d'Estienne d'Orves

91370 Verrières-Le-Buisson

06 85 36 10 02 - cabre74@nam-silim.fr

 

CONSULTATION SUR RENDEZ-VOUS

Kinésiologie & Intégration des ressources

adulte 80€ 1h / 1h30 

enfant (jusqu'à 9/10 ans) 50€ 1h 

 

Kinésiologie - Homéopathie & Phytembryothérapie

1h : 40€

 

Massage ayurvédique Abyanga 

adulte 140€  2h/2h30 . -  70€ 1h/1h30 

enfant (jusqu'à 12 ans) 70€ 1h30

 

Consultation à distance 60€ 

(suite de rdv en médiumnité avec un tiers ; suite d'info canal)

 

Ces pratiques sont non substituables à une rééducation kinésithérapique et non substituables à une prise en charge médicale.

 

 

 ACCES TRANSPORTS EN COMMUN

RER B Antony puis bus 196 (10mn) jusqu'à l'arrêt Paron (5mn à pieds)

ou

RER B Massy-Verrières puis 25mn à pieds

 

 ACCES ROUTIER

A86 sortie Verrières-Le-Buisson

 

Certaines mutuelles prennent en charge des consultations de kinésiologie, soit sur la base d'un forfait annuel, soit sur le principe d'un remboursement partiel par séance, et ce pour un certain nombre de séances. 

Renseignez-vous !

 

EXTRAIT Colère à l'oeuvre 

 

Il y a encore peu de temps, le cerveau était globalement présenté comme seul capable de traiter les stimulations extérieures, pour les transformer en informations et les diriger dans différentes parties du corps. Manifestement, des chercheurs avisés ont retrouvé le fil d’Ariane partant du libbu akkadien qui désigna le cœur, siège de l’amour, de la joie, de la tristesse ; ainsi que des opérations intellectuelles et de la postérité.

 

« […] le cœur est le centre de toute la psychologie des Sémites. On verra que le travail du cerveau est totalement ignoré, même lorsqu’il s’agit des opérations dont il est l’organe essentiel ». « Le cœur, organe central et mystérieux de la vie, est devenu, chez les Sémites, le siège et le principe de toutes les affections et de tous les mouvements de l’âme »*.

L’emploi métaphorique des noms de parties du corps en hébreu et en akkadien Édouard Dhorme, Geuthner - 1963.

Le langage de la rue qui fait dire à un garçon qu’il « calcule » cette fille mieux qu’une autre, rejoint ce que les antiques supputaient lorsqu’ils employaient le terme sumérien LIBIŠ qui désigna colère ; courage ; cœur ; centre ; famille ; race pure ou le terme akkadien LIBBU cœur. À l’époque,  « calculer » était une fonction du cœur, c’est-à-dire qu’elle permettait d’évaluer, d’apprécier, de ressentir l’autre et d’analyser le potentiel à partager ensemble. Siège des opérations intellectuelles, le cœur « calculait » ce qui avait du sens dans sa relation à l’autre et au monde en général. Le thymus, organe clé du système immunitaire, équivaut à notre cœur électromagnétique et reçoit les informations avant le cerveau. Il correspond ainsi à la touche ON de la fonction CALCUL du cœur.

 

Au centre de toute relation, la race pure du cœur est bien celle de l’amour inconditionnel qui facilite le courage, annihile la colère et dispense la notion d’appartenance à une famille qu’elle soit isolée ou vaste. En ce sens, calculer c’est aimer.

Par sa décomposition en sumérien, LIBBU renforce l’idée métaphorique que, du cœur, part ou arrive le rayonnement profond de soi vers l’extérieur, ou celui de l’autre vers soi :

 

LÍ-IB-BU4 « mesure exacte de l’angle de la lumière ».

 

Colère à l'oeuvre

essai, 606 pages

Editions Geuthner

www.geuthner.com

52€

ISBN 978-2-7053-3920-3

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Catherine Breant