LE TEMPS & L'ESPACE

 

     La notion de temps est une vue de l’esprit, un concept, un acquis de croyance et non une valeur biologique innée. Au niveau du ressenti, le temps n’existe pas. Seules les associations de souvenirs avec une émotion et un engramme physique figent le ressenti sur une échelle de « temps », parce que celle-ci est intégrée à notre apprentissage dès le plus jeune âge ; et que la construction de notre monde réalisé avec l’équerre et le compas, est à l’image d’un monde cosmique où le cercle (ceinture zodiacale - genèse de polarités) représente le tout ; et le carré (points de conjonction - point de rencontre des polarités) représente des repères (temps chronologique terrestre - parcours physico-chimique / Tableau Périodique des Eléments Chimiques de Mendeleïev). De même que le cube dans la sphère symbolise les différentes projections mentales ou plans, qui s’inscrivent dans l’espace. 

 

Le corps humain est une interface CONSCIENCE-MATIERE, un carrefour multiple d'énergies électriques et magnétiques qui s'assemblent. Subtils et profonds, des points de connexion expriment notre densité : notre structure osseuse, notre moelle et notre sang, nos organes, nos tissus, nos systèmes, etc. Dans le corps qui semble plein, ces multiples points de connexions électromagnétiques interagissent parmi le vide, l'espace. Le corps physique est ainsi davantage constitué de vide que de plein. Micro-élément de l'univers, il reflète l'immensité cosmique et ses possibles jonctions comme un champ unifié où protons, atomes et cellules s'organisent en cohérence (points de connexion) et optimisent jusqu'à une mort organisée, la faculté de s'équilibrer dans le déséquilibre.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Catherine Breant