SECTARISME & LIBRE ARBITRE

 

     Il n’est de sectaire que l’esprit limité.

 

     La croyance au sectarisme de la kinésiologie fige toute possibilité d’évolution de pensée, de partage de points de vue et de complémentarité de disciplines. Au tribunal du sectarisme, les corsets sont bien lacés. La peur du nouveau et de la différenciation qui mène au libre arbitre, récure le tréfonds de ses juges. Cependant et comme pour tout jugement posé, le bénéfice du doute existe. Ce n’est pas pour autant une voie de fermeture mais celle d’une ouverture pour une meilleure compréhension de cette discipline et une intégrité de pratique.

 

     Littéralement étude du mouvement, la kinésiologie est pratiquée selon plusieurs méthodes, séparées ou associées selon l’usage qui en est fait. A l’origine issue de la chiropractie, elle s’est enrichie de la lecture des pouls d’énergie, de la morphopsychologie et pour certains, des interrelations des chaînes articulaires musculaires. Pour d’autres, l’accès à la pensée intégrale et aux intelligences multiples ou à des programmations cellulaires, complète leur pratique. Le point commun à ces différentes méthodes est l’emploi du test musculaire de précision. Ce test se définit par une réponse forte ou faible du tonus musculaire à un moment donné. Traceur d’informations mémorisées dans le corps, il permet au praticien de « faire remonter à la conscience » du sujet des données émotionnelles ou mentales dont le corps garde l’empreinte et dont le comportement est inadéquat. L’objectif dans ce travail en binôme est de reconnaître un déséquilibre ou une problématique et, au fur et à mesure, de l’accepter puis de le/la dépasser. Au terme d’une séance ou d’un parcours, un nouveau choix conscient et juste est validé par une manifestation concrète.

 

     L’échange entre testeur et testé repose sur la dynamique de chacun. Il n’existe pas une kinésiologie mais différentes appropriations d’un outil - le test musculaire - et différentes voies d’accompagnement.

 

     Démarche personnelle qui peut être multiple, le recours à un praticien en kinésiologie ouvre sur un champ complexe et subtil d’exploration de soi et des autres. N’en déplaise aux instances bloquantes, chaque être vivant est unique, complémentaire des autres et surtout réflecteur de chacun d’eux et inversement, dans l’univers où ils évoluent ensemble.

 

    L’engagement cadré entre soi et le thérapeute implique la responsabilité et les limites de chacun.

Colère à l'oeuvre

essai, 606 pages

Editions Geuthner

www.geuthner.com

52€

ISBN 978-2-7053-3920-3

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Catherine Breant