Le pictogramme A, AH 

   En première de couverture, figure l'évolution d'un pictogramme archaïque qui, à l'origine, il y a des millénaires, fut tracé de la sorte :

     Il fut oralisé par les phonèmes Á ou ÁH désignant bras, aile ; côté ; force, pouvoir.

     

  A lui seul, ce petit bonhomme constitué de losanges exprime la structure primitive de l'être humain, qu'il s'agisse :

-  de l'étincelle phosphorée de sa puissance de vie

-  des premiers segments de son cerveau reptilien

-  de son souffle cardiaque d'éjection.

 

   Choisi et associé à un émail personnel "peau de serpent" pour résumer le texte, le pictogramme a été retravaillé par Vincent Castevert, graphiste, pour s'inscrire de manière dynamique - le bras en l'air - dans la couverture. 

   

   Myra Prince, directrice des Editions Geuthner, et moi-même avions auparavant opté pour un indigo afin  d'exprimer la tonalité de la colère (de l'éveil à la destruction, électrique ou magnétique) et c'est en le verticalisant finement, à droite, qu'il souligne désormais l’intrusion du pictogramme.

   

   Enigmatique et attirante pour certains, repoussante pour d'autres, cette couverture ne laisse guère indifférent. Elle est donc en bonne place pour susciter la curiosité.

    

   Chemin faisant, tournons la page !

Colère à l'oeuvre

essai, 606 pages

Editions Geuthner

www.geuthner.com

52€

ISBN 978-2-7053-3920-3

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Catherine Breant