Haïku HERBALISME & FORÊTUDE

 

Tic-tac, toc ! toc ! (sic !)

Plouf ! les dioxines à la mer,

Beurk dans les bolets.

 

Voluptant les rides

nos sourires francs décapsulent

une brave pudeur.

 

Si berimbao

résonne au creux du bassin

Fière capoheira !

 

Juin, longeant l'étang,

j'ai de la viande sous les pieds

 Grenouilles en vadrouille 

 

Je me demandais

si les pâquerettes effeuillées

avaient chaud au coeur.

 

Pique-nique en orteils

quand beurre rime avec bonheur,

la forêt ronronne.

 

Dans l'odeur du vent

gravir les roches, les vallées

 l'Homme est un sanctuaire  

 

A corps déployés,

l'amour a empétillé

nos sens évanouis.

 

Quand je me promène

et que je ne pense à rien

- Ciel ! - Tout est parfait.

 

Avril au sommet

dévalant l'incertitude.

Que sera demain ?

 

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Catherine Breant